Sortir à
Saint-Quentin-en-Yvelines
Accueil / Loisirs / Solistes de la Villedieu : Mozart, Brahms
Le Drag & Drop d'image n'est pas pris en charge par votre navigateur, mais vous pouvez toujours télécharger via ce champ de saisie :
thumbnail.png

Spectacle

Solistes de la Villedieu : Mozart, Brahms

Présidée par Hervé Farge, l’Association pour la promotion de la musique à Saint-Quentin-en-Yvelines oeuvre sur toute la région depuis 20 ans pour que le plus grand nombre d’enfants ait accès à la musique classique à travers l’opéra des enfants ou les concerts pédagogiques pour les maternelles et élémentaires.

La clarinette est un instrument encore récent lorsque Mozart la célèbre avec le Quintette K. 581. Le deuxième mouvement annonce le célèbre Concerto qui naîtra deux ans après, en 1791. Le Quintette de Mozart est le premier du genre et annonce ceux de Weber d’abord puis Johannes Brahms, un siècle plus tard. La légèreté mozartienne laisse place à l’élan romantique d’un Brahms qui semblait pourtant sur le point de renoncer à la composition. Durant l’été 1891, inspiré par cet instrument qu’il n’avait jamais autant mis en valeur, à la recherche de timbres renouvelés, il écrit un Trio pour clarinette, violoncelle et piano et son Quintette op. 115, dans la lignée de celui de Mozart.

Marianne Piketty violon

De Bach à Piazzolla, Marianne Piketty développe une carrière éclectique : apparitions solistes, en récital, à la tête d’un ensemble, ainsi que dans de nombreux projets de musique de chambre.
Diplômée au CNSM de Paris et à la Juilliard School de New-York, elle est l’une des héritières de la tradition classique du violon grâce à sa formation auprès de grands maîtres tels que Itzhak Perlman ou Yehudi Menuhin.

En 2013, Marianne Piketty réunit autour d’elle Le Concert Idéal, ensemble à géométrie variable de jeune solistes et chambristes internationaux venus d’horizons divers.

La rigueur, l’exigence et le dépassement de soi sont les maîtres mots de cette violoniste qui pratique son instrument au pas de course, au rythme d’un athlète. Elle se distingue par une extraordinaire envie d’entreprendre, un goût pour les nouvelles rencontres et la performance, avec toujours au cœur la volonté de partage et l’esprit du collectif.

Elle est directrice artistique des Solistes de la Villedieu, des Rencontres internationales de Mirecourt, du festival Musique aux 4 Horizons à Ronchamp et du festival Mel Bonis à Vienne.

Ludovic Levionnois alto

Son DEM d’alto obtenu à Angers à seize ans, Ludovic Levionnois se perfectionne au CNSMD de Paris. Il participe aux festivals de Deauville aux côtés du quatuor Ébène, des Arcs où il est invité pour la cinquième année consécutive en tant que Jeune Talent ainsi qu’au Festival des Voûtes Célestes. Il est finaliste du concours des Jeunes Altistes et du concours d’Épernay en 2008. Il se produit en soliste l’été 2016 aux côtés de l’Orchestre des Jeunes du Centre dans le concerto de Béla Bartók.

Il joue régulièrement au sein de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, de l’orchestre Prométhée, de l’Ensemble Orchestral de La Villedieu et de l’ensemble Le Concert Idéal. Intéressé par le mélange des différents styles de musique, il a joué les 8 saisons de Vivaldi et de Piazzolla aux côtés de Richard Galliano.

Diana Ligeti violoncelle

Diana Ligeti poursuit ses études musicales, débutées en Roumanie, au CNSMD de Paris pour un 3ème cycle de violoncelle et de musique de chambre. À l’Université de Paris IV (Sorbonne), elle obtient une Maîtrise de musicologie. Remarquée par Yehudi Menuhin, elle se perfectionne à l’International Menuhin Music Academy de Gstaad en Suisse.

Finaliste du concours de l’ARD de Munich en 1992, elle gagne la même année le Premier Grand Prix au Concours international de violoncelle de Douai. En 1996, elle remporte avec le Trio Ligeti le Premier Prix au Concours international de musique de Chambre d’Osaka, au Japon. Elle est membre des ensembles Musique oblique et Calliopée.

Ses disques ont remporté les éloges de la critique dont un FFFF de Télérama, un Choc du Monde de la musique et un Diamant de Opéra magazine. Elle est professeur au CNSMDD de Paris, au CRR de Rueil-Malmaison et directrice artistique des Écoles d’art américaines de Fontainebleau. Elle donne régulièrement des Master-classes en Europe et au Brésil.

Philippe Berrod clarinette

Formé au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris avant d'être soliste à l’Orchestre de Bretagne, puis à l’Orchestre Philharmonique de Radio France, Philippe Berrod est actuellement premier clarinettiste solo de l’Orchestre de Paris.

Invité comme soliste par de nombreux orchestres, il se produit aussi en musique de chambre aux côtés de très nombreux interprètes. Il collabore avec de nombreux compositeurs et avec les ensembles Alternance ou le Sirba octet avec lesquels il concrétise son goût pour les sentiers non balisés de la musique vivante. Philippe Berrod est lauréat des concours de Paris, Prague, Fondation Menuhin, Prix du Ministère de la Culture.

Il enseigne la clarinette au CNSMD de Paris depuis 2011. Il est invité à donner des master-class dans le monde entier.

Le samedi 18 janvier 2020, 18h.


À découvrir aussi