Sortir à
Saint-Quentin-en-Yvelines
Accueil / 30 ans de la Cie Black Blanc Beur avec "Paradoxe" et "Travelling"

30 ans de la Cie Black Blanc Beur avec "Paradoxe" et "Travelling"

En novembre 2013 une version courte de "Paradoxe", le spectacle hip-hop des B3 Juniors, était présentée à La Merise. Pour les 30 ans des B3, découvrez l’intégrale, mais aussi une forme revisitée des classiques de la compagnie.
Le Drag & Drop d'image n'est pas pris en charge par votre navigateur, mais vous pouvez toujours télécharger via ce champ de saisie :
Visuel du spectacle Travelling

Black Blanc Beur, compagnie saint-quentinoise pionnière de la danse hip-hop en Europe, fête ses 30 ans !
Pour l’occasion, elle présente Travelling les 21 et 22 novembre au Prisme. Sur scène : quatre générations de danseurs formés par Christine Coudun, chorégraphe et codirectrice des B3, revisitent, sous sa houlette, les classiques de la compagnie. Un spectacle immanquable qui mêle figures historiques et petits nouveaux. Parmi eux, se trouveront les B3 juniors, de jeunes talents qui ont rejoint la compagnie à l’occasion du cycle de formation et de création qui a donné naissance à Paradoxe, un spectacle qui parle de leur quotidien.

« En novembre 2013 nous en avions présenté une version de 30 minutes à La Merise, commente Lyonel Bellot, chargé de diffusion pour Black Blanc Beur. Aujourd’hui, les spectateurs vont découvrir la version intégrale. Le fruit d’un travail qui a duré 6 ans avec des jeunes de Saint-Quentin-en-Yvelines. Le spectacle est intégré dans les événements des 30 ans car c’est une manière de présenter la nouvelle graine des B3. La quatrième génération de danseurs qui, comme la première, est née ici. » Neuf jeunes talents qui, pour certains, ont rêvé leur avenir en observant leurs aînés.

La transmission pour credo

C’est le cas de Mathieu Ragel, Trappiste de 34 ans qui a assisté Christine Coudun pour la chorégraphie de Paradoxe.
« La danse, je l’ai découverte à la maison de quartier, quand j’avais dix ans et que j’ai vu Marilyn Berry, danseuse des B3, faire une coupole »,  nous confiait-il en novembre 2013. C’est finalement Iffra Dia, un autre danseur de la compagnie qui va le former. Car la transmission est un des fers de lance des Black Blanc Beur depuis 1984. La transmission d’un savoir, mais aussi d’un état d’esprit qui pousse les « apprentis » à aller plus loin. Dans leur art comme dans la réflexion. Ainsi, pendant le processus de création du spectacle, les jeunes manifestent le désir de parler des riches contre les pauvres. Mais, petit à petit, le thème s’affine pour devenir plus constructif. La richesse et la pauvreté des individus ne sont-elles liées qu’à des questions d’argent ?
Comment « riches » et « pauvres » vivent-ils ensemble aujourd’hui ? Que signifie « réussir » ? Autant de thèmes abordés avec brio par des danseurs dont on entendra certainement encore beaucoup parler. Comme la plupart de ceux qui ont été formés par les B3.

Nicolas Gervais

Travelling
Vendredi 21 et samedi 22 novembre à 21h au Prisme, Elancourt
Paradoxe
Dimanche 7 décembre à 14h30 et 19h30 à La Merise,Trappes

www.b3-les30ans.fr

Vos commentaires